Articles

Affichage des articles du mai, 2017

J'ai detesté Dans une coque de noix de Ian McEwan

J'avais pourtant lu des critiques dithyrambiques sur Dans une  coque de Noix de Ian Mc Ewan et je me suis même empressée de le commander pour le lire...mais au final quelle déception !
J'ai eu beaucoup de mal à le finir, j'ai espéré tout le long du roman qu'un sursaut arrive et que le style soit enfin fluide et agréable ... mais en vain. Et pourtant, le synopsis de la 4ème de couverture laissait augurer un suspens sans faille et mettait en avant une ingéniosité thématique. 
Pourtant, les idées ne manquent pas au préalable dans le roman.
Ainsi, le fait que le roman soit écrit à la première personne, celle du foetus prêt à naitre dans le ventre de sa mère, est assez intéressant et original. J'attendais une vraie complicité in utero entre moi lectrice et le foetus...il n'en a rien été. Les sensations du foetus se bornent à l'ingestion et par conséquent la digestion des nombreux verres d'alcool de sa future mère ou encore de ses pulsions sexuelles auxquelle…

Mère & fille nous avons lu et ADORÉ le tome 1 #Matt des porteurs de C.Kueva !

Image
Nous avons découvert ce premier tome chacune de notre côté en nous disant que qu'il fallait qu'on le lise absolument ! Apolline par l'intermédiaire de la chaine youtube "le souffle des mots" et Emmanuelle grâce à un article dans la rubrique jeunesse de Télérama (à chacun sa génération !)

Synopsis:Gaëlle a choisi d'être femme, Flo hésite encore. Matt, lui, sait que dans trois mois, il deviendra un homme. Dans cette société, tous les enfants naissent hermaphrodites. A seize ans, les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf ceux atteints d'une déficience qui les condamne à un autre destin. On les appelle les Porteurs. Matt découvre qu'il est l'un de ceux-là. Mais que cache vraiment la déficience des Porteurs ? Pourquoi l'État les tient-ils sous haute surveillance ? Une formidable histoire de manipulation, de secret d'Etat, et bien entendu d'amour. Ce premier roman est le premier volume d'une trilogie.

Notre avis:
Au d…

J'ai lu : "Rouge Rubis" de Kerstin Gier

Image
Le 24/04, j'ai terminé Rouge Rubis de Kerstin Gier et ce fut un coups de cœur ! 



Synopsis :Gwendolyn est une ado comme les autres. Bon, d'accord, il lui arrive de voir des fantômes dans les couloirs de son lycée. Et puis, oui, c'est vrai, certains membres de sa famille peuvent voyager dans le temps. Mais aucune famille n'est parfaite ! D'ailleurs, Gwendolyn ne se sent pas vraiment concernée. C'est sa cousine qui est censée développer cette capacité. Sauf qu'un jour, Gwendolyn est prise de vertiges et s'évanouit. Quand elle se réveille, tout semble bizarrement vieux. Comme si elle avait débarqué dans un autre siècle...




Avis : J'ai beaucoup aimé ma lecture, de telle sorte qu'elle en est devenue une lecture coups de coeur. J'ai aimé plusieurs aspects bien différents de ce livre et c'est pourquoi... je vais commencer par le seul point négatif que j'ai pu relever dans ce roman : les longueurs. Il n'y en a pas, si ce n'est très peu m…

J'ai lu : La dernière réunion des filles de la station service, de Fannie Flagg

Image
Le 13/05, j'ai terminé La dernière réunion des filles de la station service de Fannie Flagg. Voici donc mon avis sur cette lecture plutôt agréable.


Synopsis :Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais c'est sans compter sur sa mère, l'incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Cette dernière enchaîne les coups d'éclat récents peuvent laisser penser qu'elle souffre de démence sénile, le diagnostic n'est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques. Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors…

Plonger dans les heures sombres de l'Argentine avec deux romans - 2nde partie -

Luz ou le temps sauvage d'Elsa Osorio est le second roman que j'ai découvert sur la période de la dictature. 
Cette fois, le point de vue se place du côté de ces bébés volés. L'intrigue se noue autour de Luz qui recherche son véritable père après 20 ans de quête. Elle, dont la naissance est entourée de mystère découvre jeune adulte qu'elle n'est pas cette petite-fille de général Argentin.  Elle fait partie de ces milliers de bébés volés à leur naissance par la Junte à ces "subversifs" que Videla a décidé d'éliminer. C'est une victime de cette "guerre sale" comme elle se nomme en Argentine.  Le roman nous entraine à la fois dans une chasse à l'homme, une quête de vérité, un suspens haletant nous tient du début à la fin.  L'histoire de Luz c'est celle de nombreux adultes, devenus à leur tour parents qui font ressurgir les blessures et non dit du passé pour enfin faire éclater la vérité et se donner une chance de vivre enfin sans le…

Plonger dans les heures sombres de l'Argentine avec deux romans - 1ère partie -

C'est en ayant assisté à une conférence sur la mémoire de l'Argentine et de ses bébés volés au moment la dictature de Videla que j'ai eu envie de lire et d'approfondir sur le sujet. J'avais bien évidemment entendu parlé des grands-mères de la place de Mai, de los "niños robados" (les bébés volés) en Argentine mais aussi en Espagne pendant le franquisme mais je n'avais encore jamais lu de romans traitant de ce sujet.  J'ai alors déniché deux romans, différents mais abordant le même thème: les heures sombres de la dictature en Argentine.  Il s'agit de: - Manèges  (sous titre Petite histoire argentine) de Laura Alcoba - Luz ou le temps sauvage de Elsa Osorio
L'auteur, Laura Alcoba qui a d'ailleurs vécu en Argentine jusqu'à l'âge de 10 ans, y raconte une partie de ce qu'elle a vécu et veut enfin oublier par l'écrit. Ne dit-on pas que l'écriture est une thérapie ? Le prolégomène qu'elle nous livre est rempli d'émotio…

Partager les aventures de la plus trépidante des Anglaises avec Agatha Raisin

Un après-midi à fureter dans les rayonnages du renommé Furet du Nord de Lille, je tombe sur une couverture de roman qui m'attire...une tasse de thé, une part de tarte, une pelle à tarte ensanglantée et ce sous-titre "la vengeance est un plat qui se mange chaud...". Comment ne pas être alors happé par une enquête de Agatha Raisin ? D'autant que le titre ne peut que faire sourire "Quiche fatale". 
Me voilà alors plongée dans Londres et sa banlieue suivant les aventures de cette quinqua fort bristish autant par son humour que ses manières !

A ce jour, j'ai pu lire les 4 tomes des enquêtes de "notre" Agatha Raisin. Je dis "notre" car vous ne pourrez que vous attacher à cette ancienne woorking girl partie trop tôt à la retraite et qui va tromper l'ennui en s'improvisant détective.  J'attends avec impatience le 31 Mai 2017 la sortie en français de deux autres tomes
- "Pour le meilleur et le pour le pire" &
- "Vac…

J'ai lu : "Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de Dragons" de Jasper Fforde

Image
J'ai (enfin) terminé Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de Dragons de Jasper Fforde, autant vous le dire tout de suite, je n'ai pas aimé ma lecture...
Je ne vais pas vous donner le synopsis de l'éditeur car je trouve tout simplement qu'il en révèle trop, ou du moins, qu'il en promet trop... Je vais donc faire de mon mieux pour vous donner un petit résumé : 
Mon résumé : Jennifer est une jeune enfant trouvée de 15 ans qui travail comme directrice suppléante à Kazam, sorte d'agence regroupant des magiciens qui, pour gagner leur vie, doivent rendre des petits services aux humais. Mais sa vie tranquille et monotone va être chamboulée par une étrange prophétie annonçant la mort du dernier dragon...



Mon avis : Ma lecture n’était pas désagréable mais je n'ai pas du tout accroché à ce roman... Je n'ai, par exemple pas accroché aux personnages, Jennifer y compris. Je n'ai pas non plus accroché à l'univers crée par l'auteur, ni à l'histoire elle-…